En stigmatisant les musulmans, médias et politiques sont en train de jouer le jeu de Daesh.

En se divisant et en stigmatisant une partie de la population, les Français — et plus généralement les Européens — prouvent que la stratégie de Daesh est en train de fonctionner.

Dans un article intitulé « Le piège », une blogueuse a choisi d’illustrer la démonstration de Marc Trévidic, l’ancien juge au pole antiterroriste, qui explique en substance que l’objectif de Daesh est aujourd’hui de mettre à mal l’union nationale en France pour faire gonfler ses rangs. « C’est l’idée depuis Ben Laden : on va taper sur la communauté musulmane, les musulmans vont dire ‘vous voyez, ils nous en veulent’, donc ils vont se radicaliser encore plus facilement. C’est l’effet boule de neige », explique Marc Trévidic.

amalgames

La responsabilité des médias

Une démonstration qui, en un dessin, arrive à faire mouche et prouve — s’il fallait encore le montrer — que la stigmatisation d’une partie de la population représente un véritable danger. Or, les actes antimusulmans n’ont cessé d’augmenter depuis les assassinats de Charlie Hebdo. Politiques et surtout médias favorisent, consciemment ou non, la politique de l’organisation Etat islamique. L’obsession des médias pour le sujet est à repenser. La récurrence des unes sensationnalistes sur l’Islam « participe, dans la durée, de l’instauration d’un climat délétère et de la banalisation progressive de la stigmatisation de l’Islam et des musulmans », résumait, en 2012 déjà, Julien Salingue qui faisait alors remarquer qu’il était « cocasse de constater que malgré cette récurrence, chacune de ces unes est en général accompagnée d’articles expliquant qu’il est difficile, voire dangereux, de critiquer l’Islam, et qu’il s’agit de ‘briser un tabou’… qui a été ‘brisé’ quelques semaines plus tôt par un autre titre, lequel ne faisait que ‘briser le tabou’ déjà ‘brisé’ quelques semaines plus tôt, etc. »

Yassine Bannani

Laisser un commentaire