Contactez-nous
, Cris de singe : l’UEFA doit prendre des mesures fortes, demande un club britannique , Cris de singe : l’UEFA doit prendre des mesures fortes, demande un club britannique

International

Cris de singe : l’UEFA doit prendre des mesures fortes, demande un club britannique

Queens Park Rangers a demandé à l’UEFA de prendre « la plus forte action possible » à la suite de cris de singe contre son équipe des moins de 18 ans, le 8 août, en Espagne.

Publié

le

« Nous prenons des mesures très dures contre le racisme et ne tolèrerons que l’un de nos joueurs soit victime de remarques abominables », affirme Lee Hoos, directeur général des QPR.

Le défenseur de QPR Trent Mahorn avait pris la décision de quitter le terrain avec l’ensemble de l’équipe après avoir été agressés verbalement par les joueurs de l’équipe adverse, l’AD Nervion FC, qui évolue en division d’honneur des jeunes espagnols. Ce qui a contraint l’arbitre à annuler le match amical.

QPR est en contact avec la Fédération anglaise de football (FA), mais Lee Hoos estime que l’organisme dirigeant du football européen doit « prendre les plus fortes mesures possibles parce que ces incidents se produisent trop fréquemment ».

« Il existe une grande opportunité pour que l’UEFA ait une réaction forte. J’espère qu’il vont la saisir », a conclu le dirigeant de QPR.

Interrogée par l’AFP, l’UEFA a indiqué que cette affaire « est du ressort de la Fifa et de la Fédération espagnole ».

De son côté, l’association Kick It Out, qui lutte contre le racisme dans le football anglais, a apporté son soutien aux jeunes de QPR.

Les joueurs anglais ont été ces derniers temps la cible de manifestions racistes. La saison dernière, la sélection nationale avait été victime de cris racistes lors des qualifications à l’Euro-2020 au Monténégro. Lors d’un match de pré-saison, le jeune défenseur d’Arsenal Jordi Osei-Tutu, prêté au Vfl Bochum, a quitté le terrain après avoir été victime du même traitement lors d’un match amical face aux Suisses de St Gall. Il y a deux semaines, le défenseur de Fulham, Cyrus Christie, a affirmé que sa soeur avait été frappée par un supporter de sa propre équipe qui lui a ensuite lancé des cris racistes.

A la une