Contactez-nous

Société

La cour d’appel confirme le rejet de la demande de remise en liberté de Tariq Ramadan

Tariq Ramadan restera en prison. La cour d’appel de Paris a confirmé la décision rendue par le juge des libertés et de la détention le 4 mai dernier.

Publié

le

La décision a été annoncée par Me Francis Szpiner, l’avocat de Henda Ayari et Mounia Rabbouj, sur son compte Twitter.

Ce mardi, la cour d’appel de Paris a en effet confirmé le rejet de la demande de remise en liberté de Tariq Ramadan. A l’AFP, l’avocat de Tariq Ramadan, Me Emmanuel Marsigny, indique que son client « n’a rien à faire en prison, il peut tout à fait être en liberté. » Alors que l’avocat a « proposé une caution, une assignation à résidence, la remise de son passeport », la cour d’appel a décidé de confirmer la décision du juge des libertés et de la détention.

Selon nos informations, Francis Szpiner a plaidé les risques de pressions sur les plaignantes et indiqué que si Tariq Ramadan voyageait en Suisse, il pourrait ensuite s’enfuir dans un pays étranger. L’avocat a enfin estimé que la caution de 150 000 euros proposée par son confrère de la défense ne constituait pas une garantie car elle proviendrait potentiellement de la cagnotte lancée par le comité de soutien de Tariq Ramadan.

Toutes les plaignantes n’ont, jusqu’à maintenant, pas encore été entendues. Tariq Ramadan sera à nouveau auditionné le 5 juin et, après cette date, des confrontations pourraient être organisées avec ses accusatrices. « Alors que l’instruction est en cours, il apparaît pour les plaignantes plus souhaitable que M. Ramadan soit à la disposition de la justice », a indiqué à l’AFP Me Francis Szpiner.

 

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité

A la une