Contactez-nous

International

Côte d’Ivoire : que va changer l’acquittement de Laurent Gbagbo ?

S’il est libéré par la CPI, l’ancien président de Côte d’Ivoire pourrait faire son retour dans son pays et défier le clan Alassane Ouattara lors de la présidentielle de 2020.

Publié

le

Ce mardi, Laurent Gbagbo a été acquitté par la Cour pénale internationale (CPI). Accusé de crimes contre l’humanité, l’ancien président ivoirien va retrouver sa liberté. Une décision qui pourrait avoir de véritables conséquences en Côte d’Ivoire : après près de huit ans passés derrière les barreaux, Laurent Gbagbo bénéficie d’un véritable soutien dans son pays. Et à moins de deux ans de l’élection présidentielle, s’il décidait de faire son retour en politique, Gbagbo pourrait bien chambouler le scrutin à venir.

Le parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) s’est déjà mis en ordre de marche. Comme nous l’indique L’Opinion, les cadres du FPI se sont réunis chez le secrétaire général du parti avant de se rendre chez… Simone Gbagbo, l’épouse de l’ancien chef de l’Etat. Preuve que le Front populaire ivoirien n’est pas décidé à mettre sur la touche son ancien leader. Un cadre du FPI parle déjà d’un « retour du président Gbagbo », continue le quotidien.

Gbagbo de retour, c’est Alassane Ouattara qui vacille. S’il a promis de « transférer le pouvoir à une nouvelle génération en 2020 », le président actuel annonçait à Jeune Afrique qu’il prendrait sa décision définitive juste avant l’élection présidentielle, « en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire », puisque la nouvelle Constitution l’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Candidat ou non, Ouattara espère désormais que le procureur de la CPI puisse interjeter appel de la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo.

Mais la libération de l’ancien président ivoirien est aujourd’hui plus que probable. Et Laurent Gbagbo compte bien rentrer très vite en Côte d’Ivoire, où il a pourtant été condamné pour « crimes économiques. » Mais avant de faire son retour, Gbagbo devrait négocier d’être laissé en liberté lorsqu’il posera le pied à Abidjan. Dès lors débutera une véritable partie d’échecs : au sein de son parti tout d’abord, Gbagbo devrait logiquement retrouver sa place et mettre fin aux velléité de certains de ses anciens amis. Ensuite avec 2020 dans la ligne de mire. Auréolé d’une victoire contre la CPI C’est un nouveau Laurent Gbagbo qui arrive, probablement à la tête d’une fronde anti-Ouattara.

Laisser un commentaire

Prières

Tweets

Muslimoscope

A la une