Ce nouveau bilan porte à 291 le nombre de personnes tuées par le Covid-19 en Iran, selon le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, lors d’une conférence télévisée.

Il a ajouté que 881 nouveaux cas avaient été confirmés, ce qui porte le total des infections à 8.042.

Mais « 2.731 personnes se sont rétablies et ils ont pu quitter les hôpitaux », a précisé ce porte-parole.

L’épidémie en Iran est l’une des plus meurtrières en dehors de la Chine, d’où la maladie est originaire, et l’Italie.

Avec 2.114 cas, la capitale Téhéran reste la province la plus touchée. La province septentrionale de Mazandaran, un lieu de villégiature sur la mer Caspienne, a grimpé à la deuxième place avec 253 nouveaux cas, soit un total de 886. Elle est suivie par Qom (751), ville sainte chiite au sud de Téhéran où les premiers cas avaient été signalés le mois dernier.

« Comme nous l’avons dit ces derniers jours, Mazandaran a presque atteint le haut du tableau » en termes d’infections, a déclaré Jahanpour.

« Nos avertissements contre le voyage à Mazandaran peuvent être plus compréhensibles aujourd’hui », a-t-il souligné.

En Iran, plusieurs politiciens et responsables gouvernementaux, ainsi que du personnel hospitalier ont été tués par le virus.