Le président sénégalais Macky Sall a prolongé de 30 jours l’état d’urgence instauré sur tout le territoire face au nouveau coronavirus, rapportent les médias publics.

Annoncé par le chef de l’Etat l’état d’urgence est accompagné d’un couvre-feu de 20H00 à 6H00.

Le présentateur du journal de la télévision publique a lu samedi soir le décret de prolongation, daté du 3 avril.

L’état d’urgence permet aux autorités de réglementer ou d’interdire les déplacements des biens et des personnes ainsi que les rassemblements, de faire fermer provisoirement les lieux publics et de réunion, d’interdire la circulation des avions et des bateaux, de statuer sur les points d’entrée et de sortie du territoire, ou encore d’assigner des personnes à résidence.

Les autorités ont effectivement imposé en grande partie de telles mesures, dans certains cas avant l’instauration de l’état d’urgence. Elles ont interdit les rassemblements et les prières collectives, proscrit la circulation entre les villes, suspendu quasiment tout le trafic aérien. Le Sénégal s’est jusqu’alors gardé d’établir le confinement. Il représenterait un défi considérable dans ce pays pauvre dont une bonne partie de la population vit au jour le jour.

Le ministère de la Santé a annoncé dimanche trois nouveaux cas de contamination, portant le total à 222 depuis le 2 mars. Deux personnes sont décédées, 82 sont guéries selon le décompte officiel.