Le coronavirus peut-il être sorti d’un laboratoire ? Depuis plusieurs mois, la rumeur alimente sans cesse les réseaux sociaux. Et de la théorie du complot à l’accusation d’accident, il n’y a qu’un pas… Les Etats-Unis envisageraient en effet l’hypothèse que le Covid-19 soit sorti de l’Institut de virologie de Wuhan, ville épicentre de la pandémie. Selon le Washington Post, l’ambassade des Etats-Unis à Pékin avait effectué plusieurs visites dans ce centre et alerté en 2018 les autorités américaines sur des mesures de sécurité apparemment insuffisantes dans un laboratoire qui étudiait les coronavirus issus de chauves-souris. Pour Richard Ebright, microbiologiste à l’université Rutgers aux Etats-Unis, cité par Le Point, l’hypothèse d’un accident de laboratoire à Wuhan est plausible.

Les spécialistes s’accordent pour dire que cette hypothèse n’est pas à écarter. Le président américain Donald Trump a d’ailleurs affirmé qu’elle faisait l’objet d’un « examen très approfondi » de la part des Etats-Unis. Les scientifiques assurent cependant que le virus est d’origine animale, probablement la chauve-souris, et qu’il aurait été transmis par un autre animal, le pangolin. Mais plusieurs études ont été publiées par des chercheurs et le coronavirus semble toujours avoir une part de mystère. « L’origine de l’épidémie est toujours une question en suspens », affirme Filippa Lentzos, chercheuse en biosécurité au King’s College de Londres.

Du côté du directeur du laboratoire pointé du doigt par des médias américains comme une possible source du nouveau coronavirus, l’heure est à la défense. « C’est impossible que ce virus vienne de chez nous », explique ainsi Yuan Zhiming, directeur de l’Institut de virologie de Wuhan, qui assure savoir « clairement quels types de recherches sont menées à l’institut et comment sont gérés virus et échantillons ». Pour rappel, l’institut possède un laboratoire P4, installation de très haute sécurité qui héberge les souches les plus dangereuses des virus connus comme Ebola.