Les autorités sud-coréennes veulent inciter les entrepreneurs à créer des sociétés halal, pour pénétrer le marché malaisien notamment.

Les autorités sud-coréennes incitent les entrepreneurs à investir dans le marché du halal. Alimentation, cosmétique, tourisme… Le marché qui s’offre à ce pays est colossal.

La Corée, ces prochaines années, aimerait devenir un acteur incontournable du halal. Certes, ce pays de 50 millions d’habitants ne compte que peu de musulmans — ils ne seraient que 40 000 —, mais près de 200 000 immigrés d’Indonésie et de Malaisie sont présents, pour des raisons professionnelles, dans ce pays qui s’est développé d’un point de vue technologique ces dernières décennies. Malgré cette faible présence musulmane, la Corée du Sud a pris la mesure du business halal. Et ces derniers temps, les autorités enchaînent les décisions favorisant l’implantation de sociétés de production d’aliments et cosmétiques halal, mais également casher. Le gouvernement coréen va fournir un « soutien administratif et technique » aux entrepreneurs, indique le Korea Times.

La Corée du Sud veut profiter de la force de frappe malaisienne

En Corée du Sud, actuellement, trois-cents entreprises ont déjà obtenu une certification halal de la part de la Fédération musulmane coréenne. Mais les autorités veulent aller plus loin. Notamment pour attirer les touristes du Moyen-Orient. Leur nombre n’a cessé d’augmenter ces dernières années, selon le ministère sud-coréen du Tourisme, qui assure qu’il faut, aujourd’hui, « améliorer l’infrastructure touristique pour attirer plus de touristes en provenance du Moyen-Orient et les pays d’Asie du Sud. » Alors que la Corée du Sud a accueilli près de 550 000 touristes musulmans en 2012, elle espère faire monter ce nombre à 800 000 cette année. Pour ce faire, le pays incite les restaurateurs à ouvrir des établissements halal et facilite l’obtention de visas dans les pays musulmans.

Surtout, la Corée aimerait profiter d’un partenariat stratégique avec la Malaisie, l’un des fers de lance du marché mondial halal. Actuellement, la Malaisie est le pays vers lequel la Corée exporte le plus ses produits cosmétiques : 44 % des cosmétiques halal fabriqués en Corée du Sud sont envoyés vers le pays d’Asie du Sud-Est. De plus, les exportations coréennes de produits halal vers des pays musulmans ont connu, ces derniers temps, des croissances annuelles à deux chiffres — +18 % en 2014, +15 % en 2015 —. Autant dire que les leaders économiques sud-coréens misent fortement sur le halal. L’un d’eux envisage de lancer le « Korean Halal CBC Park », une grande zone industrielle où seraient exclusivement fabriqués des produits certifiés halal.

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire