L’ambassadeur du Royaume-Uni à Riyad s’est converti à l’Islam et vient d’effectuer le pèlerinage rituel. Une première pour un haut diplomate en exercice.

Si un diplomate doit avoir une certaine affinité avec le pays ou la région dans laquelle il est affecté, s’imprégner totalement des us et coutumes au point de pouvoir être confondu avec les natifs est sinon réprouvé, du moins extrêmement rare. C’est pourtant ce qui est arrivé à Simon Collis. Cet ambassadeur du Royaume-Uni, en poste en Arabie Saoudite depuis février 2015, a franchi le pas de la conversion à la religion musulmane.

L’information a été rendue publique lundi via le compte Twitter de l’universitaire et écrivain saoudienne Fawzia Al-Bakr, qui a diffusé sur ce réseau social des photos du nouveau converti en pèlerinage à la Mecque. On y voit le diplomate, accompagné de son épouse d’origine syrienne, Houda Mujarkech.

30 ans passés dans des sociétés musulmanes

Sans surprise, ces photos ont fait le tour des réseaux sociaux, de Twitter à Instagram, en passant par Facebook. Il a été félicité par ses nouveaux coreligionnaires britanniques sur les Lieux Saints et reçu, parmi des milliers d’autres, un message de félicitations de la part de la princesse Basma Saud, la plus jeune héritière de la lignée du fondateur du royaume wahhabite.

Bien que Collis ait décliné les multiples demandes d’interview de la part des médias, il a toutefois précisé s’être converti à l’Islam « après avoir vécu trente ans dans des sociétés musulmanes, et juste avant son mariage avec Houda ». En effet, Collis a auparavant servi comme ambassadeur à Damas et à Bagdad, après une carrière de diplomate qui l’a mené de Bahreïn à Dubaï, en passant par la Tunisie ou la Jordanie. Ce parfait arabisant de 60 ans devient non seulement le premier ambassadeur à se convertir publiquement à l’Islam mais, de ce fait, est aussi le premier représentant officiel du Royaume-Uni à fouler le territoire sacré de la Mecque.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire