Pour François Fillon, la colonisation est un « partage de culture »