Pour Christiane Taubira, « la gauche risque de disparaître »