Contactez-nous

International

Comment la Chine veut invisibiliser ses musulmans

Après les Ouïghours, c’est au tour des Hui d’être visés par les autorités chinoises. Une de leurs mosquées est menacée de destruction.

Publié

le

En Chine, il ne fait pas bon être croyant. L’Islam, mais également le christianisme et le bouddhisme tibétain sont menacés par les autorités locales. Le Parti communiste chinois demande que les religions se « conforment mieux » aux « réalités chinoises » et à la « société socialiste. » Une nouvelle loi interdit aux associations religieuses les dons provenant de l’étranger et celles-ci devront obtenir des autorisations de la part des autorités pour toute organisation d’événement. Le gouvernement a d’ailleurs fait décrocher des croix d’églises protestantes et même détruit une église évangélique dans le nord du pays. Des drapeaux de la Chine sont également hissés sur des mosquées.

Prochaine étape : la destruction d’une grande mosquée. De quoi provoquer la colère dans la communauté des musulmans Hui, dans la région du Ningxia. Dans la province du Gansu, dans le nord-ouest de la Chine, les autorités contrôlent déjà de plus en plus les pratiques religieuses de cette minorité musulmane. La mosquée menacée est pourtant toute neuve : dans la ville de Weizhou, ce bâtiment blanc et ses quatre minarets font la fierté des fidèles, indique RFI. Malgré la dureté des autorités chinoises, la destruction a été repoussée à cause de manifestations des Hui, ce jeudi et ce vendredi. Le chef du district a finalement fait la promesse que la destruction n’interviendrait qu’après qu’un plan de reconstruction aura été validé par les habitants.

A l’origine de cette décision, la construction sans permis de la mosquée, assurent les autorités qui ont prévu de détruire huit des neuf dômes du lieu de culte. Une mauvaise nouvelle pour les musulmans de la ville qui n’ont eu leur mosquée livrée qu’il y a un an. Un reporter du South China Morning Post indique que, lors de son voyage, il avait remarqué que les signes islamiques et arabes avaient été retirés des rues des villes et même de la région. Ou comment le gouvernement chinois tente, par tous les moyens, d’invisibiliser les musulmans dans son pays. Après les Ouïghours, les Hui se sentent aujourd’hui menacés.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope