Comme Chevènement, Valls appelle les Musulmans de France à la « discrétion »