Contactez-nous

Politique

Le CFCM organise son iftar avec Gérard Collomb, mais sans Emmanuel Macron

Ce mardi soir, Emmanuel Macron ne participera pas à l’iftar organisé par le CFCM. Que dit cette absence et où en est le président de la réforme annoncée de l’« Islam de France » ?

Publié

le

« Le président de la République n’a pas prévu de venir annuellement, ce n’est pas une obligation. » Cité par Le Figaro, un conseiller d’Emmanuel Macron a tenu à désamorcer la polémique concernant l’absence du président à l’iftar organisé par le CFCM ce mardi 12 juin. C’est finalement le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui s’exprimera au nom du président lors de ce dîner de rupture du jeûne. Le Premier ministre Edouard Philippe, lui, devrait passer rapidement saluer les responsables du culte musulman. Un moindre mal qui cache cependant un malaise : le CFCM attendait des annonces fortes. Cet iftar devrait donner lieu à quelques recommandations de la part de Gérard Collomb, sans que ce dernier n’annonce de mesure révolutionnaire.

« Il faut que les politiques arrêtent de nous manipuler », peut-on ainsi entendre dans la bouche d’un proche du Conseil français du culte musulman. L’absence d’Emmanuel Macron à l’iftar du CFCM est vécue au mieux comme un affront, au pire comme une trahison. Même si, officiellement, les dirigeants de l’organisation musulmane disent comprendre que le président a un agenda chargé. Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et mis sur la touche par le gouvernement, est plus virulent. Il reproche à Emmanuel Macron de s’entourer de conseillers trop éloignés du terrain pour prendre des décisions sur un culte que ceux-ci ne connaissent pas assez. « Ecouter les uns et les autres n’a que trop duré. Tant que la parole à notre sujet sera confisquée par d’autres, ce sera sans nous. Je ne m’occupe pas de leur travail. Eux, que savent-ils de notre travail ? », dénonçait récemment le recteur dans une interview au MuslimPost.

Des mesures annoncées après l’été

Il y a quelques mois encore, les membres du CFCM pensaient qu’ils allaient enfin savoir de la bouche d’Emmanuel Macron, lors de cet iftar, à quelle sauce ils allaient être mangés par l’Elysée : Gérard Collomb a en effet pour mission de préparer la réforme du CFCM, jugé trop proche par Emmanuel Macron des pays étrangers. Quant au président, il prépare, dans son coin, la réforme du culte musulman et ne tient pas au courant le CFCM de l’avancée de sa réflexion. Une cellule à l’Elysée est même chargée de tracer les contours de l’Islam de France, toujours sans le CFCM. Ce dîner devait donc être l’occasion de connaître l’état d’avancée de cette réforme. Emmanuel Macron avait d’ailleurs promis des mesures à la fin du premier semestre 2018.

Ce ne sera finalement pas ce soir qu’Emmanuel Macron posera « les jalons » tant attendus d’un nouvel « Islam de France ». Pour le ministère de l’Intérieur, il ne faut pas y voir un pas en arrière de la part d’Emmanuel Macron : « Le président de la République a donné un cap en s’exprimant en juin dernier devant le CFCM. Si aucune prise de parole n’a été programmée, le principe n’en est pas repoussé. Elle devrait intervenir après l’été », dit-on du côté de la place Beauvau. Pour expliquer son retard, l’Elysée ajoute qu’« on ne veut pas se contenter de réformes cosmétiques, on a l’ambition de porter des réformes durables. »

Et alors que, d’un côté, les dirigeants français réfléchissent sans le CFCM à une réforme, le ministère de l’Intérieur reproche, lui, à l’organisation musulmane de ne pas assez agir. « Depuis un an, l’attente de l’Etat est forte pour que le CFCM prenne à bras-le-corps les grands enjeux sur lesquels il se doit d’agir, en particulier la formation des ministres du culte ou la question des financements. E ce stade, on peut encore considérer que les avancées ne sont pas assez ambitieuses », indique le ministère au Figaro, tandis qu’un membre du gouvernement estime qu’« on ne peut pas organiser l’Islam à la place des musulmans. » C’est pourtant exactement ce qu’est en train de faire l’Etat.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope