Un camp d’été décolonial qui fait polémique