le 26 octobre 2014, Maxence Buttey, l’élu de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), a fait l’objet d’une suspension temporaire par son parti le Front National. Le motif de cette décision : sa conversion à l’islam. Cette suspension a été levée le 31 octobre 2014.

Le Front National : prosélytisme à géométrie variable

Converti à l’islam depuis quelques mois, Maxence Buttey a annoncé cet événement auprès de quelques cadres frontistes en leur envoyant une vidéo pour expliquer son choix. « Face à l’incompréhension sur mon choix, j’ai voulu m’expliquer, montrer une autre image de cette religion. L’islam, ce n’est pas le djihad » affirme Buttey. Cet extrait filmé a été jugé comme une tentative pour susciter l’adhésion d’autres personnes.

Signalons à cet égard, qu’en 2010, Marine Le Pen a affirmé (Chrétienté Info) que « Nous devons à l’héritage chrétien de l’Europe notre conception de l’homme, qui lui reconnaît, avec le caractère sacré de la vie, une existence comme être unique doté de raison et capable de choix personnel » : un discours laïc par excellence !

 Stigmatisation de la communauté musulmane

Le Front National ne cesse de cibler la communauté musulmane et de faire preuve d’islamophobie à l’instar des propos tenus par Fabien Engelmann, tenus en octobre 2014. Maxence Buttey a été reçu le 31 octobre 2014 par le bureau exécutif du FN lors d’une commission des conflits. Ce jeune converti à l’islam « a pu confirmer son engagement comme élu municipal du Front National à défendre les idées de son mouvement, notamment la lutte contre le communautarisme et la promotion de la laïcité ». De ce fait, sa suspension a été levée.

Communiqué- Front National

Communiqué- Front National

Source (ici)

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire