Contactez-nous

Société

Burçin Mutlu-Pakdil, l’astrophysicienne qui a donné son nom à une galaxie

Post doctorante à l’Observatoire Steward de l’Université de l’Arizona, Burçin Mutlu-Pakdil a découvert une nouvelle galaxie, à plus de 350 millions d’années-lumière de la Terre.

Publié

le

« Il s’agit d’un tout nouveau type de galaxie, qui est communément appelée galaxie de Burçin », raconte avec fierté dans une intervention TEDX, Burçin Mutlu-Pakdil. 

Cette astrophysicienne d’origine turque, est chercheuse à l’université de l’Arizona. Elle a découvert avec son équipe une galaxie rare, il y a quelques mois. 

« Entre l’anneau extérieur bleu et le noyau central rouge, nous avons découvert un anneau interne diffus de couleur rouge qui entourait le noyau. Nous étions en train d’observer une galaxie qui n’avait jamais été vue auparavant », explique t-elle dans un récent article de The National Geographic. 

Ce corps céleste fut nommé galaxie de Burçin et depuis Burçin Mutlu-Pakdil et son équipe continuent de l’étudier ainsi que d’autres mystères de l’univers. 

La jeune femme de 32 ans est passionnée depuis longtemps par l’astrophysique, qu’elle a notamment découvert lors d’un devoir sur Albert Einstein au collège. 

Plus tard elle décide d’aller étudier cette matière à Ankara, capitale de la Turquie, quittant sa ville natale, Istanbul. Un choix qui n’a pas été du goût de tout ses proches, estimant qu’une fille n’avait pas à quitter le domicile familial pour aller étudier dans une autre ville. Elle était d’ailleurs l’une des rares étudiantes dans sa classe. 

Elle n’avait également pas le droit à cette époque, de porter le voile à l’université. 

« Je devais déjà affronter les préjugés parce que j’étais une femme qui étudiait les sciences. En me forçant à changer ma tenue, on m’obligeait à être quelqu’un que je n’étais pas. J’ai appris à ne pas accorder d’importance aux commentaires et à uniquement me concentrer sur ma passion », témoigne t-elle à ce propos dans le magazine scientifique. 

Une passion qui conduira la jeune femme jusqu’aux Etats-Unis, pour étudier en master à l’Université Texas Tech, puis à l’Université du Minnesota-Twin Cities pour entreprendre un doctorat en astrophysique. 

En 2018, elle s’est exprimée sur ces recherches dans une conférence TEDX. Elle devrait également écrire un livre pour raconter son histoire et son travail. Elle espère en effet inspirer d’autres immigrés et étudiants issus des minorités, à poursuivre leurs rêves. 

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope