Contactez-nous

International

Birmanie : de plus en plus de zones interdites aux musulmans

Une vingtaine de villages birmans sont interdits aux musulmans. Les préjugés contre l’Islam sont aujourd’hui très présents au Myanmar.

Publié

le

« Zone interdite à l’Islam. » Voilà l’accueil réservé aux personnes qui s’aventurent dans la commune birmane de West Phar Gyi. Deux journalistes de Libération sont allés visiter ce « village pacifique, habité uniquement par des bouddhistes. » Thon Tara, le moine supérieur du village, estime qu’accepter des musulmans créerait un appel d’air : « Nous ne voulons pas des musulmans. Si vous en acceptez un, les autres suivent… En plus, l’Islam est une religion violente. Regardez ce qu’il se passe dans le monde », indique le religieux nationaliste aux journalistes, oubliant certainement la situation vécue actuellement par les Rohingyas dans son propre pays.

Dans ce village birman, des musulmans ont déjà vécu plusieurs années. Ils étaient finalement sympathiques mais ont été « forcés de partir » par les habitants qui ont tout fait pour que leur commerce s’effondre. Leur problème ? « Ces musulmans tuaient des vaches pour leurs fêtes religieuses, ça ne nous plaisait pas », raconte aux journalistes de Libération un habitant du coin. Les deux journalistes se sont également rendus à Sin Ma Kaw, un autre village qui affichait un panneau rappelant que les habitants étaient « d’une race supérieure » et voulaient « rester un village purement bouddhiste », une banderole retirée pour ne pas attirer les journalistes.

Le reportage de Libé est effarant. Mais il reflète la situation réelle en Birmanie : selon le Burma Human Rights Network, ils sont plus d’une vingtaine de villages à s’être déclarés interdits aux musulmans. «Un nombre en hausse depuis 2012, sans compter les endroits qui discriminent leurs habitants de manière informelle », explique le directeur exécutif de l’ONG britannique. Le BHRN expliquait, au moment de sortir son étude, que les préjugés antimusulmans étaient alimentés par le pouvoir actuel d’Aung San Suu Kyi qui « a donné de l’ampleur à un récit dangereux qui qualifie les musulmans de présence étrangère » en Birmanie.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope