Des équipes de football rongées par le despotisme d’agents et d’entraîneurs