Contactez-nous

International

En Belgique, un policier ayant fait une « blague » raciste acquitté

Alors que Malines est un modèle d’intégration, un commissaire de police a été suspendu pour un photomontage raciste. La justice a décidé qu’il ne s’agissait pas d’incitation à la haine.

Publié

le

« Pourquoi devrais-je te donner la main ? Ta couleur ne me revient pas. » Cette phrase est tirée d’une illustration sur laquelle on peut apercevoir la commissaire en charge de la diversité de Malines. Problème : cette photo a été envoyée à ses collègues par… l’inspecteur en chef de la police. C’est sur WhatsApp que le policier a fait circuler ce photomontage de mauvais goût.

Il faut dire qu’à Malines, la politique en matière de diversité est un modèle pour le reste de la Belgique. Le bourgmestre de la ville, Bart Somers, avait été nommé meilleur maire du monde lors du World Mayor Prize 2016. Le jury avait notamment loué son « rôle modèle pour l’intégration. »

Devant la polémique créé par ce photomontage, Bart Somers a fini par ordonner une enquête disciplinaire. Le commissaire en chef, à l’origine de la diffusion de l’illustration, a été suspendu. Ce dernier a toujours plaidé la « blague. » La justice a finalement rendu son verdict en acquittant le policier. Mais selon la juge, cet acquittement ne signifie en rien que le message véhiculé n’était pas raciste. Une juge qui a affirmé soutenir la suspension du policier, mais cette « blague » ne représentait selon elle par une incitation à la haine. C’est sur son intention que le commissaire a donc été blanchi.

Bart Somers peut cependant faire appel. A quelques mois des élections, le bourgmestre pourrait bien opter pour cette solution, pour éviter d’avoir a réintégrer le policier. La presse belge, elle, débat actuellement du principe d’incitation à la haine, s’étonnant parfois de la décision rendue par la justice.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité