Contactez-nous

International

Belgique : un candidat juif ultra-orthodoxe fait polémique

Après la polémique sur la proposition du parti Islam de séparer hommes et femmes dans les bus, un candidat juif ultra-orthodoxe aux prochaines municipales choque les élus.

Publié

le

Il y a quelques jours, le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken se disait« révolté » par les propos du trésorier du parti Islam. « Dans leur monde régi par la charia, les femmes n’ont pas de droits », résumait-il alors. Alors que de nombreux dirigeants belges ont demandé l’interdiction du parti Islam, une autre polémique est en train de faire surface outre-Quiévrain.

Le Christen-Democratisch en Vlaams (CD&V), le parti démocrate-chrétien, présentera en effet sur sa liste à Anvers, pour les prochaines élections municipales, Aron Berger. Les propos de ce juif ultra-orthodoxe ont suscité des réactions indignées aussi bien à l’extérieur qu’au sein de CD&V.

La raison du courroux ? Les principes d’Aron Berger. L’Anversois est notamment pro-abattage rituel. Mais ce n’est qu’un détail, car celui qui est en neuvième place sur la liste du parti démocrate-chrétien a également annoncé qu’il refusait de serrer la main aux femmes. Autre propos très controversé : celui sur la mixité scolaire qui serait, selon lui, « de la maltraitance. »

Décision ce mercredi

Au sein de la formation politique, les positions d’Aron Berger choquent. Hendrik Bogaert, élu CD&V au Parlement, indique que « celui qui ne veut pas serrer la main à une femme n’appartient pas » à sa formation politique « car c’est en contradiction avec les valeurs de base du parti. » La députée Els Van Hoof estime que cela « pose problème » qu’Aron Berger se présente pour son parti.

Comme pour le parti Islam, des membres du gouvernement s’élèvent aussi contre les positions du membre de CD&V : « Il s’agit d’un recul pour le droit des femmes », a par exemple expliqué Zuhal Demir, secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances. Pour la ministre fédérale du Budget, Sophie Wilmès, les propos d’Aron Berger et ceux du trésorier d’Islam sont condamnables : « Refuser de serrer la main à une femme, de s’assoir à côté d’elle dans un bus ou ailleurs sont des attitudes que l’on ne peut promouvoir ou accepter, sous aucun prétexte », affirme-t-elle.

Reste maintenant quelques semaines à CD&V pour décider de revenir sur sa décision. Aron Berger devait permettre au parti chrétien de s’arroger les 20 000 à 30 000 voix juives d’Anvers, indique RTBF. C’est aujourd’hui que le candidat confirmera s’il est ou non candidat en octobre prochain. Il devra, pour cela, affirmer qu’il respecte l’égalité entre hommes et femmes.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité