Contactez-nous

Société

Les autorités françaises redoutent des attentats islamophobes

Selon le JDD, la DGSI prendrait très au sérieux les menaces terroristes à l’encontre de musulmans. Plusieurs organisations d’ultradroite sont étroitement surveillées.

Publié

le

Les policiers français redouteraient qu’un Anders Breivik français se lance dans un attentat antimusulman en France. L’information provient de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) et est publiée par le Journal du dimanche. Sept ans après que le Norvégien a tué 77 personnes à Oslo, les services français estiment que la France pourrait ne pas être épargnée par un tueur de masse islamophobe. Les arrestations récentes de membres de l’ultradroite ont pourtant été traitées comme s’il s’agissait d’une bande de fous n’ayant pas de volonté de passer à l’acte. Les adhérents d’Action des Forces Opérationnelles (AFO) envisageaient pourtant bien de s’en prendre au rappeur Médine, d’empoisonner des produits halal ou encore de viser, au hasard, des femmes voilées dans la rue.

Un attentat antimusulman est-il alors réellement plausible ? En 2016, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, l’ancien patron de la DGSI prévenait que des groupes d’ultradroite se radicalisaient et que des « actions contre les musulmans » avaient déjà été annihilées par les services français. Autant dire que la menace est sérieuse depuis plusieurs années. Les arrestations de ces derniers mois corroborent les propos de l’ex-chef de la DGSI. Depuis, indique le JDD, quatre groupes d’extrême droite radicale sont également soupçonnés de projets d’actions violentes à l’encontre de la communauté musulmane. Ils ont donc été placés « sous étroite surveillance depuis quelques semaines par les services de renseignement », ajoute le journal.

Le Journal du dimanche raconte que la DGSI prend ces menaces tellement au sérieux que des agents infiltrés sont chargés d’enquêter de l’intérieur sur ces groupuscules potentiellement terroristes. L’agent infiltré au sein d’AFO a permis d’arrêter des membres du groupuscule qui étaient, selon lui, « déterminés psychologiquement à tuer de sang-froid. » La découverte de produits explosifs a conforté les forces de l’ordre qui estiment que la menace est réelle.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope