Contactez-nous

Société

Les auteurs présumés de la fusillade de Beaune arrêtés

Les deux auteurs présumés de la fusillade qui avait fait sept blessés dans un quartier de Beaune ont été arrêtés après dix jours de cavale. Le parquet a retenu le caractère raciste de l’agression.

Publié

le

Après une dizaine de jours de cavale, téléphones portables éteints, les deux tireurs présumés de la fusillade de Beaune, soupçonnés d’avoir blessé sept jeunes, ont été interpellés dans les Bouches-du-Rhône. Ils ont été placés en garde-à-vue vendredi soir. L’un d’eux devra répondre de « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de la force publique » après avoir tenté de s’en prendre à un policier lors de sa fuite. Si une certaine presse — Valeurs actuelles en tête — tente de nier le caractère raciste de l’agressions, le parquet a bel et bien retenu l’aggravation des violences par « la circonstance que les faits ont été commis en raison de l’appartenance à une soi-disant race, religion ou ethnie, réelle ou supposée,injures publiques à caractère racial, menaces de mort à caractère racial. » En effet, selon les premiers éléments de l’enquête, les deux auteurs présumés de la fusillade étaient venus dans ce quartier de Beaune pour rencontrer une personne impliquée dans un trafic de voiture. « Au départ, les agresseurs n’étaient pas là pour une ratonnade, comme j’ai pu l’entendre », indique le magistrat à Valeurs actuelles. Mais lors d’une altercation avec les sept jeunes présents sur place, les deux suspects ont alors proféré des insultes racistes et des menaces : « Sales bougnoules, on va revenir vous calibrer. » Des menaces qu’ils ont mis à exécution dans les minutes qui ont suivi.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité