A Médine, et dans deux autres villes saoudiennes, des kamikazes se sont faits exploser ce lundi, faisant plusieurs morts.

Hier, de l’aube au crépuscule, plusieurs attentats ont touché l’Arabie Saoudite. Bilan : au moins sept morts, dans trois explosions de kamikazes, notamment à Médine.

C’est un triple attentat-suicide symbolique à deux titres, que vient de vivre l’Arabie Saoudite. Tout d’abord parce qu’il est arrivé l’avant-dernier jour du ramadan 2016. Ensuite, parce que l’une des attaques a visé la ville de Médine. En effet, ce lundi soir, un kamikaze s’est fait exploser devant la mosquée du Prophète de la ville sainte. A l’avant-veille de l’Aïd el-Fitr, trois kamikazes se sont faits exploser près de plusieurs mosquées saoudiennes. A Médine, quatre agents de sécurité ont été tués, selon le ministère saoudien de l’Intérieur. A Qatif, dans l’est du pays, trois personnes au moins sont mortes. Enfin, plus tôt, un kamikaze se faisait exploser à Jeddah, non loin du consulat américain.

Daesh, ennemi déclaré de l’Islam

Pour le moment, ces attentats n’ont pas été revendiqués. D’ores et déjà, les autorités saoudiennes assurent que l’Etat islamique est derrière ceux-ci. Depuis deux ans maintenant, Daesh a provoqué plusieurs attaques dans le royaume, en visant notamment la minorité chiite et les forces de sécurité saoudiennes. Le grand mufti — sunnite — Abdelaziz Al-Cheikh a proclamé Daesh « ennemi de l’Islam », alors que le pays s’est engagé aux côtés des Etats-Unis en Irak et en Syrie, ainsi qu’au Yemen où elle mène une coalition avec des pays arabes et sunnites. Des enquêtes sont actuellement en cours pour déterminer les circonstances des attentats-suicides.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire