Le ministère de l'Economie au Maroc a dévoilé le projet de loi qui gère l'assurance Takaful, le nouveau produit de la finance islamique.

Après des mois d’examens, le projet de loi qui permet l’entrée en vigueur de l’assurance Takaful au Maroc a enfin vu le jour. L’adoption de ce cadre juridique vient renforcer l’exercice de la finance islamique dans le royaume chérifien. Après la mise en place du Sharia Board et l’implantation de banques islamiques dans le pays, voici un autre produit financier halal qui émerge sur le marché marocain.

Un projet de loi et une assurance éthique

Le ministère de l’Economie et des Finances au Maroc vient de publier le projet de loi qui assure l’encadrement juridique de l’assurance Takaful. Avant d’entrer en vigueur, cette réglementation doit être adoptée par le conseil du gouvernement puis par les deux chambres. Le principe de l’assurance halal Takaful est le système de garantie coopérative où le risque est partagé entre les souscripteurs, les pertes éventuelles réparties entre l’ensemble des assurés. Les « assurés » d’une compagnie d’assurance takaful sont donc en même temps assureurs en apportant les fonds nécessaires à la couverture des risques futurs.
De fait propriétaire des fonds collectés, la compagnie Takaful joue le rôle de gestionnaire et se rémunère par le biais de commissions..Ce projet de loi vient définir et renforcer plusieurs nouveaux concepts adaptés à l’assurance islamique, tels que l’assurance Takaful, le compte assurance Takaful ou encore l’avance Takaful. Le texte oblige les entreprises d’assurance impliquées à combler les déficits enregistrés par une opération financière halal à travers des avances sans intérêts.

Assurance Takaful : un besoin évident

Le ministère de l’Economie et des Finances au Maroc a souligné la demande importante pour ce type de produits financiers halal : « le besoin de ce type d’assurance est de plus en plus ressenti par les opérateurs dans le secteur des assurances […] le Maroc, au même titre que d’autres pays émergents, marque une volonté de s’inscrire dans le développement de cette industrie » . Ainsi l‘assurance Takaful a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays même non musulmans comme le Kenya.

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire