Contactez-nous

Société

Asile et immigration : le projet de loi controversé définitivement adopté par le Parlement

Après plusieurs mois de discorde, le projet de loi asile et immigration a finalement été approuvé hier. Un vote avec 100 voix pour et 25 contre.

Publié

le

Le projet de loi asile et immigration, porté par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, était fortement contesté par la majorité depuis plusieurs mois, ainsi que par la gauche. 

Les élus dénonçaient un texte « d’affichage » et « répressif », portant atteinte aux droits des demandeurs d’asile. 

En décembre dernier, Sonia Krimi, une élue LRM de la Manche s’était même élevé contre le ministre de l’Intérieur, rejetant sa proposition de circulaire prévoyant le tri des exilés. Aina Kuric, une autre députée LRM qui s’était opposé au projet de loi asile-immigration en avril dernier, a également été menacée d’exclusion par son groupe majoritaire pour avoir à nouveau voté contre en deuxième lecture. 

Finalement, après six mois de controverses, le projet de loi a été adopté mercredi, alors que de nombreux élus étaient déjà partis en vacances. Huit élus LRM se sont abstenus sur ce projet de loi, contre quatorze lors du vote en première lecture à l’Assemblée.

« Nous nous donnons les moyens de préserver un droit d’asile qui, si rien n’avait été fait, aurait pu rapidement être remis en cause comme on peut craindre qu’il le soit chez un certain nombre de pays européens », s’est réjoui le ministre de l’Intérieur dans l’Hémicycle.

Socialistes, communistes et Insoumis n’ont pourtant pas dit leur dernier mot. Ils continuent de batailler pour l’interdiction de la rétention des familles avec mineurs, que la majorité renvoie à une future proposition de loi.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité