En Birmanie, la vendetta de l’armée contre les Rohingya