Rome et le Vatican, coeur et siège du catholicisme, seraient-ils menacés par des hordes de sarrasins, dans un remake façon XXIème siècle ? C’est ce que pense le plus sérieusement du monde Monseigneur Carlo Liberati, archevêque émérite de Pompéi, dans la province de Naples. Selon l’ecclésiastique, la montée de l’athéisme en Europe, couplée à l’acceptation d’une décadence morale « qui va à l’encontre de Dieu », favorisent la percée de l’Islam en Italie et ailleurs, selon une information rapportée par le Daily Mail. « Dans dix ans, nous serons tous Musulmans à cause de notre stupidité », a déclaré Liberati. « L’Italie et l’Europe vivent dans l’athéisme, elles édictent des lois qui s’opposent à Dieu et suivent des traditions païennes », a-t-il déploré. Et d’en tirer les conséquences : « Toute cette décadence morale et religieuse joue en faveur de l’Islam ».

« Ils font des enfants, nous pas »

Pour étayer ses propos, le quotidien britannique s’en remet aux statistiques : si en 1970, l’Italie ne comptait que quelque 2 000 Musulmans sur son sol, quatre décennies plus tard, ce chiffre aurait dépassé les deux millions, du fait de l’immigration accrue ces dernières années, en provenance de foyers de tension au Moyen-Orient et en Afrique. Mais l’archevêque napolitain ne s’arrête pas aux chiffres, et se lamente de la baisse inexorable des vocations, reflétée par la chute libre du nombre d’étudiants séminaristes. Ainsi, l’Eglise « ne va pas bien » et tandis que les couples musulmans « ont des enfants, nous n’en faisons plus ». « Nous sommes en plein déclin », résume-t-il, « les paroisses sont les seules à rester debout ». « Nous avons besoin d’une véritable vie chrétienne. Tout cela pave le chemin à l’Islam », a-t-il réitéré. De la paranoïa hélas coutumière en Italie et dans le reste de l’Europe, les propos de l’archevêque Liberati dérivent finalement vers la franche xénophobie : « Si je n’étais pas un prêtre, je serais dehors pour protester dans la rue. Car comment comprendre que tant de migrants, pour nous remercier de la nourriture que nous leur offrons, vont la jeter, passent des heures sur leur téléphone mobile et vont jusqu’à organiser des émeutes ? » Oui, en effet : les enseignements du Christ sont bien en voie de perdition…