Contactez-nous

International

Arabie saoudite-USA : après le Canada, nouvelle crise diplomatique en vue ?

Après que Donald Trump a demandé à l’Arabie saoudite de participer à la reconstruction de la Syrie, des activistes saoudiens demandent l’expulsion de l’ambassadeur américain à Riyad.

Publié

le

Ce sera aux « pays riches du Moyen-Orient » d’assumer leurs responsabilités pour la reconstruction syrienne. Dans un tweet publié samedi dernier, Donald Trump, le président des Etats-Unis, n’y est pas allé par quatre chemins.


Alors que ​« les Etats-Unis viennent de terminer les paiements annuels ridicules de 230 millions de dollars pour le développement de la Syrie », écrit le pensionnaire de la Maison-Blanche, « l’Arabie saoudite et d’autres pays riches du Moyen-Orient commenceront à faire ces versements au lieu des Etats-Unis. » Autrement dit, les 230 millions de dollars versés chaque année par les Etats-Unis à la stabilisation de la Syrie seront désormais utilisés pour le développement des Etats-Unis, l’armée américaine et les pays qui soutiennent les USA.
Du côté du royaume saoudien, le tweet de Donald Trump ne passe pas vraiment. Des activistes saoudiens ont lancé, après le message publié par le président américain, un hashtag appelant l’Arabie Saoudite à « conserver sa souveraineté » et à « expulser l’ambassadeur des Etats-Unis. »


Une revendication qui n’est pas sans rappeler un épisode récent : après qu’il avait souhaité la libération des défenseurs des droits humains emprisonnés à Riyad, les autorités saoudiennes avaient expulsé l’ambassadeur canadien du royaume

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope