Contactez-nous

International

Les antispécistes suisses épargnent les boucheries halal

Des association antispécistes suisses ont expliqué à La Tribune de Genève pourquoi elles concentraient leur action sur les boucheries traditionnelles et non halal ou casher.

Publié

le

Eviter la récupération par des organisations racistes. Voici le mot d’ordre des associations antispécistes suisses. La Tribune de Genève indique qu’une quinzaine de boucheries artisanales ont été vandalisées entre Genève et Nyon depuis désormais trois mois. A la tête de ces opérations, des activistes antispécistes qui militent pour la défense du monde animal. Interrogée par le quotidien suisse, Pia Shazar, membre de l’association PEA (Pour l’Égalité Animale), affirme que vandaliser des boucheries halal provoquerait des amalgames : « Au vu du contexte d’islamophobie inacceptable dans lequel nous vivons, taper sur une population déjà stigmatisée ne serait vraiment pas anodin. De plus, tenir un discours critiquant l’abattage rituel en particulier risquerait d’être relayé par des mouvements xénophobes, ce que nous voulons éviter à tout prix », dit-elle. Elisa Keller, déléguée suisse de 269Life Libération Animale, estime de son côté qu’« il faut dénoncer sans concession toutes les méthodes d’abattage. » Mais s’en prendre aux boucheries halal ou casher pourrait avoir d’autres conséquences. « Il est vrai que l’on fait attention à ne pas nourrir le débat xénophobe en Europe. C’est pour cela que les militants ne dirigent pas leurs actions contre les boucheries halal ou casher en priorité. On essaie de respecter leur culture. C’est délicat de militer en tant que Blanc et de dire à des personnes racisées ce qu’elles doivent faire », explique l’antispéciste.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope