Contactez-nous

Débats

Antisémitisme et banlieues : Non, Yvan Attal n’a pas « recadré » Booder

Lors de l’émission « Salut les Terriens ! » sur Canal+, Yvan Attal a estimé que les musulmans devaient sortir dans la rue pour dire : « Nous sommes musul­mans de France, notre reli­gion n’est pas incom­pa­tible avec la Répu­blique. »

Publié

le

Recadrer : verbe qui signifie « situer un projet, une action dans le contexte présent. » Quand, lors de l’émission « Salut les Terriens ! », Yvan Attal a parlé de l’antisémitisme dans les banlieues, la presse à clics s’est jetée sur le sujet pour titrer : « Yvan Attal recadre Booder ».

Retour sur les paroles de l’acteur. Lorsque Booder explique qu’il est « de confes­sion musul­mane » et que « dans (sa) famille, (son) voisin d’en face est juif, en haut il est athé, en bas il est chré­tien », Yvan Attal réplique. « Il y a un moment où les musul­mans de France ne peuvent pas faire comme s’ils ne se rendaient pas compte qu’il y avait des musul­mans de France modé­rés répu­bli­cains mais qu’il y avait une partie d’une popu­la­tion musul­mane qui est extré­miste, qui tient un double discours », a réagi Yvan Attal.

Egalement réalisateur de « Ils sont partout », un film sur l’antisémitisme et les clichés à l’encontre des juifs, Yvan Attal assure alors qu’« il y a un anti­sé­mi­tisme évident dans toutes ces banlieues. On ne peut pas faire comme si ça n’exis­tait pas. » Et l’acteur d’enchaîner : « C’est aussi aux musul­mans de France de descendre dans la rue et d’expri­mer cette chose. De dire : ‘Nous sommes musul­mans de France, notre reli­gion n’est pas incom­pa­tible avec la Répu­blique et nous combat­tons tous les musul­mans qui ne sont pas compa­tibles avec la Répu­blique.’ »

Le discours d’Yvan Attal a été maintes fois entendu : demander aux musulmans de descendre dans la rue pour crier haut et fort qu’ils se dressent contre d’autres musulmans qui les impliqueraient, ce n’est pas vraiment l’idée que l’on peut se faire de la République une et indivisible.

Surtout, Yvan Attal parle une nouvelle fois d’antisémitisme qui serait spécifique aux banlieues et donc, d’après son raisonnement, aux musulmans. Sans s’appuyer sur aucune étude sérieuse. Comme l’indiquait Slate, très peu d’études sont disponibles sur le sujet. Oui, l’antisémitisme existe dans les banlieues, parce qu’il existe en France. « La péjoration du juif, explique le magazine en ligne, retrouve sa classique fonction politique interclassiste. »

Ce week-end, lors de l’émission de Thierry Ardisson, Yvan Attal n’a donc pas « recadré » Booder, mais il a bien stigmatisé les quartiers populaires, faisant fi d’une donnée importante : l’antisémitisme en France est latent, et il concerne toutes les classes, toutes les religions et toutes les origines ethniques.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité

A la une