Shakespeare, 400 ans de littérature