Selon ces mêmes sources, l’ancien président en détention depuis 2013, a parlé lundi devant un tribunal avant de s’effondrer, puis d’être emmené à l’hôpital où il est décédé.

Morsi, après avoir été élu démocratiquement, avait été renversé par le régime en juillet 2013. Abdel Fattah al-Sissi, chef d’état-major de l’armée égyptienne, avait annoncé la destitution du président et le remplacement de celui-ci par le président de la Haute Cour constitutionnelle, Adli Mansour, avant de lui-même prendre ensuite les rênes du pays.

Le chef d’Etat turc Recep Tayyip Erdogan a rendu hommage au « martyr » Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien décédé lundi et dont il était l’un des principaux soutiens. « Que Dieu accorde à notre martyr, notre frère Morsi, sa miséricorde », a déclaré M. Erdogan à un groupe de journalistes.