La communauté musulmane dénonce l'Islamophobie en Allemagne et une loi contre le niqab proposée par Julia Klöckner rejetée par la société.

« Le niqab est le cadet de nos soucis… Nous devons d’abord combattre le fléau de la discrimination. La question du voile intégral (…) finira par se résoudre sans qu’il y ait besoin de criminaliser celles qui le portent »… L’Allemagne a rejeté en bloc la loi interdisant le niqab.

Une proposition de loi islamophobe enterrée

Julia Klöckner est un membre du parti d’Angela Merkel, l’Union chrétienne-démocrate. S’inspirant du modèle français et l’interdiction du port du voile intégral, la députée vient de suggérer une loi qui pénalise le port du niqab. Selon ses convictions, “le niqab donne une image dégradante de la femme”. Julia Klöckner, figure de l’islamophobie en Allemagne a été sévèrement critiquée par Joachim Herrmann, le ministre bavarois de l’Intérieur. Loin de faire l’unanimité, les propos de Klöckner ont suscité l’indignation des organisations musulmanes. Monté au créneau, le président du Conseil central des musulmans d’Allemagne, Aiman ​​Mazyek, a déclaré que : « Le niqab est le cadet de nos soucis » . L’homme a tenu à rappeler à la députée des problèmes majeurs du pays en martelant : « Nous devons d’abord combattre le fléau de la discrimination. La question du voile intégral, qui est un problème mineur de toute façon, finira par se résoudre sans qu’il y ait besoin de criminaliser celles qui le portent » . Signalons, par ailleurs, que les plus grandes figures de l’Eglise se sont indignées contre l’islamophobie en Allemagne et elles ont unanimement refusé cette proposition.

Plus d’effort pour combattre l’islamophobie en France

En France, les citoyens musulmans continuent de subir un ensemble de lois liberticides qui les privent de la liberté de culte alors que dans d’autres pays européens, ils sont capables de faire valoir leurs droits légitimes. Alors que la communauté musulmane française incarne la plus importante du continent, les muslim français sont souvent victimes de comportements islamophobes et de propos stigmatisants. A l’instar de la CDU en Allemagne, le Front National est le parti qui alimente le plus le débat de l’islamophobie en France. L’indignation de ce parti contre la production d’une ligne de dentifrice halal par la multinationale Unilever en est pour preuve. Les musulmans de France doivent s’unir pour combattre ses attaques et réclamer leurs droits.

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire