La promesse du maire Bill de Blasio est tenue. L'Aïd El Fitr et l'Aïd El Kebir sont désormais fériés dans les écoles publiques à New York.

Désormais, les écoliers de confession musulmane à New York (Etats-Unis) pourront faire l’école buissonnière en toute légalité, pendant les deux fêtes sacrées: l’Aïd El Fitr et l’Aïd El Kebir. Le maire de cette ville a annoncé, mercredi 4 mars 2015, que les fêtes musulmanes seront ajoutées au calendrier des jours de congés dans les écoles publiques. Une tolérance religieuse à saluer !

L’Aïd El Fitr et l’Aïd El Kebir fêtés à New York

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient! Le maire de New York, Bill de Blasio, a fait mentir l’adage, en tenant sa promesse de campagne, saluée par son électorat musulman en 2013. Ainsi, toutes les écoles publiques à New York fermeront leurs portes pour l’Aïd El Fitr et l’Aïd El Kebir, à partir de la rentrée prochaine. Sur son compte Twitter, Bill de Blasio considère que cette décision apportera «un changement qui respecte la diversité» de la ville.

D’après l’étude de l’université Columbia, réalisée en 2008, environ 10% des élèves dans les écoles publiques de New York sont de confession musulmane. Dans certains quartiers populaires, tels que Queens, ce taux grimpe jusqu’à 20%. Cette annonce est une preuve de tolérance religieuse, qui ne risque pas de faire polémique dans la ville. En effet, les règles de stationnement sont suspendues, à l’occasion de Divali, la principale fête indienne. C’est aussi le cas lors de la fête juive Yom Kippour, ou du jeudi saint orthodoxe. Alors, pourquoi ne pas fêter l’Aïd El Fitr et l’Aïd El Kebir?

Alors que New York célèbre les fêtes religieuses musulmanes, Paris s’en prend aux étudiantes voilées. La secrétaire d’Etat aux droits des femmes, Pascale Boistard, a lancé une polémique, en déclarant être contre le port du voile dans les universités. Laïcité oblige!

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire