Contactez-nous

Islam

Aïd al-Adhâ 2018 : la fête du sacrifice a débuté

Pendant trois jours, les musulmans de France célèbrent l’Aïd al-Adhâ. Plus de 100 000 ovins seront sacrifiés. L’Etat a agréé une quarantaine d’abattoirs temporaires pour l’occasion.

Publié

le

L’Aïd al-Adhâ débute, ce mardi, en France. Au-delà de la spiritualité et du symbole de cette fête importante pour les musulmans se traduit, pendant trois jours, par le sacrifice de plus de 100 000 moutons, indique le ministère français de l’Agriculture, qui précise que « l’organisation de cette fête constitue donc un véritable défi logistique pour l’ensemble des parties prenantes : communautés musulmanes, professionnels de l’élevage et de l’abattage, collectivités territoriales, Etat. »

Des abattoirs temporaires pour éviter le sacrifice clandestin

Depuis dix ans maintenant, les autorités françaises ont mis en place des abattoirs temporaires pour contenir la demande. En 2005, l’Etat annonçait le sacrifice, pour l’Aïd, de 105 000 moutons, dont 15 000 à 25 000 clandestinement dans des champs ou dans des fermes. « Nous condamnons les abattages clandestins, ne serait-ce que parce que la religion exige un contrôle sanitaire pour que la bête soit saine », déclarait à l’époque le président du CRCM Île-de-France, Lhaj Thami Breze. Ne pas sacrifier des moutons dans un abattoir agréé peut coûter cher : jusqu’à 15 000 euros d’amendes et six mois de prison. Une quarantaine d’abattoirs temporaires ont été mis en place cette année.

Retrouvez la carte des abattoirs pérennes et temporaires ici.

Une fête qui coûte cher

Si l’Etat annonce 100 000 moutons, les estimations montent parfois jusqu’à 150 000, comme l’indique Abbas Bendali, fondateur et directeur de Solis Conseil. Cependant, difficile d’estimer les revenus liés à l’Aïd al-Adhâ : « Nous n’avons pas estimé ce que cela représente précisément en termes de chiffres, mais il est clair qu’il y a un pic de consommation au moment de l’Aïd, indique-t-il. Il y a un nombre conséquent de foyers qui respecte la tradition du sacrifice du mouton. Un agneau représente tout de même un budget d’environ 200 euros, ce qui est conséquent. » Par ailleurs, si l’achat du mouton est le poste de dépense le plus important, les achat de gâteaux et de boissons sont également conséquents.

 

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope