Contactez-nous
, Après l’affaire Khashoggi, le Qatar se rapproche de la Maison-Blanche , Après l’affaire Khashoggi, le Qatar se rapproche de la Maison-Blanche

International

Après l’affaire Khashoggi, le Qatar se rapproche de la Maison-Blanche

L’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, sera reçu par Donald Trump le 9 juillet à la Maison Blanche, a annoncé Washington vendredi, en soulignant leur « long partenariat », alors que Doha est en crise ouverte avec Ryad, autre grand allié américain. 

Publié

le

Par

« Cette visite s’appuiera sur le long partenariat entre les Etats-Unis et le Qatar, et renforcera encore nos liens économiques et sécuritaires déjà solides », écrit la Maison Blanche dans un communiqué.

« Les deux dirigeants devraient évoquer les développements régionaux, la coopération bilatérale sur les questions de sécurités, et les questions d’antiterrorisme », précise-t-elle.

Les Etats-Unis sont alliés à la fois de Ryad et de Doha, même si les relations avec l’Arabie saoudite ont été compliquées par l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en octobre 2018.

L’Arabie saoudite, les Emirats, Bahreïn et l’Egypte ont rompu en juin 2017 leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Ils accusent Doha de soutenir des groupes islamistes radicaux et lui reprochent de ne pas prendre assez de distance avec l’Iran, puissance régionale chiite rivale de l’Arabie saoudite sunnite.

Doha nie soutenir des groupes extrémistes.

A la crise diplomatique se sont ajoutées des mesures économiques comme la suspension des liaisons aériennes et maritimes avec le Qatar et la fermeture de la seule frontière terrestre de l’émirat gazier (avec l’Arabie saoudite).

A la une