Contactez-nous

Société

Affaire Balotelli : les clubs de Ligue 1 minimisent-ils le racisme dans les stades ?

Mario Balotelli aurait à nouveau été la cible de cris racistes. SOS Racisme demande une enquête et fustige l’attitude des dirigeants du club dijonnais.

Publié

le

Mario Balotelli aurait à nouveau été la cible de cris racistes. SOS Racisme demande une enquête et fustige l’attitude des dirigeants du club dijonnais.

Un an après avoir été victime de cris racistes lors d’un match à Bastia, Mario Balotelli a à nouveau entendu des supporters s’en prendre à sa couleur de peau. Ce week-end, lors d’un match à Dijon, le joueur niçois a entendu des cris racistes et a voulu prévenir l’arbitre de la rencontre de ces agissements. Après avoir demandé aux supporters de se taire, l’attaquant a reçu de la part de l’arbitre… un carton jaune.

Au lendemain de cette affaire, SOS Racisme a réagi en accusant les dirigeants de Dijon. « M. Dall’Oglio (l’entraîneur dijonnais, ndlr) a d’emblée tenu à minimiser les actes de ses supporters en parlant de la responsabilité de deux ou trois individus seulement, alors que rien à ce stade ne permet de savoir qui sont les éventuels auteurs de ces cris racistes », explique Hermann Ebongué, secrétaire général de SOS Racisme.

Pire, l’entraîneur aurait usé d’un argument étonnante… « Pour défendre la probité de ses supporters, il a mis en avant le ‘stock’ de joueurs de couleur évoluant à Dijon. L’emploi de ce mot ‘stock’ est tout simplement ignoble. Comme s’il s’agissait de simples marchandises… », explique SOS Racisme.

« Venant d’un joueur comme ça, vu le match qu’il a fait, il devrait se faire tout petit »

SOS Racisme dénonce également l’attitude générale des dirigeants de Dijon : « Pas un mot des dirigeants, pas un communiqué sur le site internet du club. » Certes, les images ne confirment pas les cris racistes. Du coup, le dirigeant de l’association demande « l’ouverture d’une enquête ou le lancement d’un appel à témoins, comme le font les clubs anglais dans de pareilles situations. »

SOS Racisme veut semble-t-il éviter la minimisation des actes racistes. Il y a un an, le joueur italien avait dénoncé le racisme dans les stades. Un joueur lillois, ex-bastiais, avait alors indiqué : « On en fait une affaire beaucoup plus importante que ce qu’elle n’est. J’ai regardé le match et je n’ai rien entendu. Et après, je n’ai pas entendu de cris de singe. Je trouve que, venant d’un joueur comme ça… Si il y a eu ça, bon bah c’est grave mais venant d’un joueur comme ça, vu le match qu’il a fait, il devrait se faire tout petit. »

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope