Dans « Le Gros Journal » de ce soir, Assa Traoré, la sœur d'Adama, demande au président de la République de sortir de son silence sur cette affaire.

Dans un entretien avec Mouloud Achour, la grande sœur d’Adama Traoré, mort dans le Val-d’Oise après une interpellation policière, en appelle à François Hollande pour connaître enfin la vérité sur cet événement.

Voilà plusieurs mois que les proches d’Adama Traoré réclament la vérité sur la mort du jeune homme. « Nous voulons la vérité et non pas une version de vérité accommodée ou édulcorée », réclamait alors Karim Achoui, avocat mandaté par la sœur jumelle de la jeune victime. Quelques jours plus tard, alors qu’on apprenait que le procès-verbal indiquait qu’Adama Traoré avait « pris le poids » des corps de trois policiers au moment de son interpellation, le journal Mediapart révélait que plusieurs documents, dont le rapport d’intervention détaillé du Samu et celui des pompiers, manquaient au dossier d’instruction. Deux mois plus tard, la grande sœur d’Adama Traoré, Assa, lance un appel au président de la République. Dans « Le Gros Journal » de Mouloud Achour diffusé ce soir, le journaliste a interviewé cette jeune femme, qui ne comprend pas pourquoi la vérité met tant de temps à être révélée.

Justice pour Adama Traoré

« Malheureusement, nous sommes considérés comme des citoyens de seconde zone », résume Assa Traoré, qui décide alors de s’adresser directement à François Hollande : « Mon frère Adama est mort le jour de son anniversaire.C’est un citoyen, c’est un homme français mort dans les mains des gendarmes, mort dans les mains de personnes qui doivent nous protéger », explique la jeune femme. Assa Traoré continue : « Je pense aujourd’hui que votre position doit être claire sur cette affaire et qu’il faut revoir tout ça. Cette violence policière s’agrandit de jour en jour, d’année en année en France. Et ça, ce n’est pas normal. » La sœur d’Adama Traoré demande « que la France (…) et le président Hollande prennent leurs responsabilités. » Un appel légitime, selon Mouloud Achour, qui explique dans Télérama que le président « n’a pas hésité à aller dans les quartiers populaires quand il était candidat en 2012. » Or, ajoute-t-il, aujourd’hui, ce dernier « est extrêmement absent après ce qui s’est passé. » Pour le journaliste, « le silence de François Hollande, c’est pour tous ces jeunes quelque chose de très étourdissant. Et très blessant. » « Assa réclame justice. Elle réclame de l’écoute », dit simplement Mouloud Achour, qui présentera son entretien à 19 heures sur Canal+.

Mehdi Chaouali

Laisser un commentaire