L'accueil des réfugiés est-il victime de la désinformation ? Les Français ont injustement fustigé des réfugiés pour leur régime alimentaire.

La photo du petit Aylan, le Syrien de 3 ans mort sur la plage, a-t-elle éveillé les consciences ? En France, on préfère débattre sur le régime alimentaire des réfugiés…

Si, partout en Europe, la presse s’est emparée de la question de l’accueil des réfugiés et que les populations ont dénoncé l’inaction des politiques, la France montre une nouvelle fois qu’elle est prise à son propre piège, celui de l’islamophobie dans lequel les hommes politiques la plongent depuis plusieurs années. Car, malgré l’urgence de régler la crise des réfugiés, c’est une nouvelle fois un débat sur le halal qui est venu entacher la situation.

Une désinformation digne de la fachosphère

Tout a commencé par une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. On y voit des réfugiés refuser des colis de la Croix-Rouge. « Scène surréaliste filmée à la frontière entre la Macédoine et la Serbie quand des demandeurs d’asile refusent l’aide alimentaire de la Croix-Rouge, les colis de nourriture n’étant pas halal », indique le commentaire de la vidéo postée le 22 août. En réalité, les réfugiés, « outrés par le blocage de ce poste-frontière désormais gardé par l’armée, (…) refusent cette aide », indique une journaliste présente à ce moment-là. Des réfugiés en colère, donc, parce qu’ils n’étaient pas autorisés à passer la frontière. Rien de plus.

Mais le mal est fait. Dès lors, les Français voient en ces réfugiés des immigrés. Et dans le pays des droits de l’Homme, la question de la venue de ces personnes qui fuient la guerre tourne au débat – indécent – sur le halal. Si bien que, ce jeudi soir, alors que les journalistes du Grand Soir 3 posent une question simple – « La France doit-elle accueillir plus de réfugiés ? » –, on s’attend à une prise de conscience de la part des Français suite à la diffusion de la photo du jeune Aylan.

Coup de tonnerre, pour la première fois, par décence, la chaîne décide de ne pas diffuser la réponse des internautes, totalement défavorables à l’accueil de réfugiés (ils étaient environ 75 % à répondre par la négative). Et l’on repense à ce débat sur le halal qui a choqué une partie de la population, alors qu’il s’agissait de désinformation. On se dit aussi que la France n’est plus une terre d’accueil pour les Syriens et que les habitants du pays sont bien plus préoccupés par les réfugiés s’ils sont chrétiens que musulmans. Et on se demande si la France ne finira pas comme la Slovaquie, en n’acceptant que les réfugiés chrétiens. On se dit surtout que le débat sur le halal cache un racisme qui ne dit pas son nom. L’insoutenable photo d’Aylan n’aurait donc servi à rien ?

Des migrants n’ont pas refusé des colis humanitaire non halal (ici)

Mehdi Chaouali

Laisser un commentaire