55% des Français sont favorables à de nouvelles mesures d’exception « pour mieux assurer la sécurité des Français quitte à limiter leurs libertés », révèle un sondage Oxoda pour l’éditeur JC Lattès, et rapporté par le magazine le Point.

Un français sur deux est également d’accord pour nommer temporairement, en cas de nouveaux attentats, un militaire comme chef d’Etat.

Six Français sur dix estiment d’ailleurs que la France est « en guerre » contre le terrorisme.

Un autre sondage Ifop il y a quelques mois avait déjà montré que 41% des Français pourraient envisager « un pouvoir politique autoritaire en France », comme le rappelle le magazine.

Pour faire face à la menace terroriste, 54% des personnes interrogées ont pleinement confiance dans l’armée, contre 20% pour la police, 20% pour la justice et 7% pour le gouvernement.

Sur le sujet, les avis divergent en fonction des appartenances politiques. 71% des soutiens du RN se disent en effet d’accord avec la nomination d’un militaire à la tête du pays, contre 58% des sympathisants LR et 25% chez LREM.

Ce sondage réalisé le mois dernier s’appuie sur un échantillon de 1 002 Français. Il a été commandé à l’occasion de la sortie du roman « Article 36 » d’Henri Vernet, qui imagine la prise de pouvoir des militaires en France, en situation de crise.