Suite à une vidéo de l'humoriste Abdel en vrai, l'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, a menacé de porter plainte si la vidéo n'était pas retirée.

L’imam de Drancy Hassen Chalghoumi, moqué dans une vidéo d’un YouTubeur belge, menace de porter plainte.

Il ne pouvait rêver meilleure promo… L’humoriste Abdel en vrai, célèbre en Belgique, va désormais pouvoir envisager une belle carrière en France. Car si le public ne le connaissait pas encore, l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi va permettre de mettre un coup de projecteur sur l’humoriste belge, qui réalise des vidéos sur YouTube depuis plusieurs années, en plus de se produire sur scène. Depuis plusieurs mois, Abdel en vrai n’hésite pas à se moquer — toujours gentiment — de l’imam. Mais dernièrement, l’humoriste a décidé de consacrer toute une vidéo à Hassen Chalghoumi.

Affaire Hassen Chalghoumi : « Je ne retirerai jamais cette vidéo »

Mais, à la grande surprise de l’auteur de la vidéo, l’avocat parisien Axel Metzker met en demeure l’humoriste qui, selon lui, porte « gravement atteinte à l’honneur et à la réputation » de Hassen Chalghoumi. L’imam de Drancy manque-t-il d’humour ? Lui qui court de plateau de télévision en plateau de télévision pour soutenir les dessins de Charlie Hebdo sur le prophète n’est, en réalité, par très Charlie lorsqu’il s’agit de lui. Mais pour Abdel en vrai, pas question de faire une croix sur la liberté d’expression. « Je ne retirerai jamais cette vidéo », assure l’humoriste, qui a reçu un large soutien sur les réseaux sociaux. « Au nom de la liberté d’expression, je ne transigerai pas », ajoute l’humoriste.

 

 

« Comment M. Chalghoumi peut-il me menacer de me traduire en justice pour un sketch alors que celui-ci a défendu la liberté d’expression de Charlie Hebdo après les terribles attentats du 7 janvier 2015 ? D’autant que depuis la une sur les attentats de Bruxelles, l’humour de Charlie Hebdo ne fait plus l’unanimité chez nous », explique Abdel en vrai pour justifier sa décision de ne pas supprimer la vidéo. Celui-ci « assume tout » et prévient : « Je ne renie pas cette vidéo et je me battrai pour continuer à dire ce que je pense, quitte à aller devant un juge. » D’autant que, précise Abdel, « ce sketch est un sketch et il n’y a pas d’insulte. Et puis qui suis-je pour qu’il s’en prenne à moi? Juste un humoriste de Bruxelles ! A ce rythme, il va devoir attaquer tous les YouTubeurs qui ont ri de lui. »

Yassine Bannani

Laisser un commentaire