A quoi sert l’« instance de dialogue avec l’Islam de France » ?