Oui, les djihadistes peuvent aussi être des Français « de souche »