En France, il n’existe aucune institution reconnue de manière universelle pouvant « dire le droit » islamique et définir ce qui est halal de ce qui ne l’est pas. Concrètement, nous le voyons avec l’exemple de l’électronarcose, ce dernier étant, selon les certificateurs, considéré comme halal par certains et haram par d’autres.

Association de loi 1901, le Conseil Français du Culte Musulman, ou CFCM, a été créé en 2003 par Nicolas Sarkozy. Le CFCM est l’Instance officielle représentative de l’Islam de France. Elle intervient notamment dans le marché des aliments halal.

Le CFCM prépare sa charte du Halal en France

En 2010, le CFCM préparait une charte halal, qui devait être prête pour la fin de l’année. Cette charte devait fixer des règles que les organisations de certification auraient à respecter scrupuleusement. Cela faisait suite à une problématique toujours d’actualité : celle de la réglementation du halal. En effet, seules trois mosquées en France (Paris, Lyon et Evry) agréent les certificateurs et certains autres organismes de certification se sont auto-proclamés tel.

Au jour d’aujourd’hui, il n’existe toujours pas de règlementation concernant le halal. Mais à qui la faute ? Aux institutions qui se sont imposées par les politiques ou par les musulmans eux-mêmes qui ne peuvent se mettre d’accord sur une norme à définir ?

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire